Biographie

« Une voix souple conduite avec élégance et habileté » (Stéphane Lelièvre, Olyrix)

« Le timbre chaud et riche de Fiona McGown fait des merveilles, avec un vibrato ample et expressif sans jamais être opulent, et surtout une diction nette et précise – on entend la poésie ! » (Clara Leonardi, ComposHer)

Fiona McGown commence le chant à 12 ans sur la scène de l’Opéra Bastille au sein du Chœur d’enfants de l’Opéra de Paris. Après une exigeante formation à la Maîtrise de Radio France et une Licence de Lettres et Arts à Paris VII, elle sort diplômée de la Musikhochschule de Leipzig et du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2017.

Depuis, on a pu l’entendre à la Philharmonie de Paris avec l’Orchestre de Paris pour un hommage à Leonard Bernstein, à l’Opéra de Lille et de Rennes dans Le Nain de Zemlinsky, dans le Pierrot Lunaire de Schoenberg au Théâtre de l'Athénée, en tournée en Inde avec Le Poème Harmonique, au Palazzetto Bru Zane à Venise ainsi qu’à l’Auditorium du Musée du Louvre dans Pulcinella de Stravinsky.

Au cours de la dernière saison, Fiona chante les rôles de Thétys et Victoire dans La Finta Pazza de Sacrati à l’Opéra de Dijon, à l’Opéra Royal de Versailles et au Victoria Hall de Genève (dm : Leonardo Garcia Alarcon / ms : Jean-Yves Ruf). Elle est ensuite Flerida dans Erismena de Cavalli au Grand Théâtre de Luxembourg (dm : Leonardo Garcia Alarcon / ms : Jean Bellorini), rôle qu'elle reprend ce printemps à la Fondation Gulbenkian à Lisbonne. Lors de l'édition 2019 du Festival Lyrique d’Aix en Provence, Fiona prend part à la mise en scène très remarquée de Romeo Castellucci du Requiem de Mozart, repris au Wiener Festwochen en début d'été 2020.

Elle forme un duo avec la pianiste Célia Oneto Bensaid (Grand Prix du Xème Concours International de mélodie et lied de Gordes) et est régulièrement invitée par le pianiste Adam Laloum à se joindre auprès des instrumentistes les plus brillants de sa génération lors du Festival des Pages Musicales de Lagrasse. Dédicataire et créatrice de plusieurs pièces de la jeune compositrice Camille Pépin, elle chante « Chamber Music » dans un disque paru en février 2019 chez NoMadMusic particulièrement remarqué par la presse (Libération, Le Figaro, France Musique, FFF Télérama, « Choc de l’année » Classica).

Pour commencer l’année 2020, Fiona se fait particulièrement remarquer en chantant le rôle d’Orphée à l’Opéra de Rouen-Normandie dans Orphée et Eurydice de Gluck, rôle qu'elle reprendra au printemps au Théâtre Impérial de Compiègne.