Biographie

Formée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris ainsi qu’à la Musikhochschule de Leipzig, la mezzo-soprano Fiona McGown est une jeune figure montante du paysage lyrique français.

Sa voix chaude et lumineuse, sa curiosité et son enthousiasme à découvrir toujours de nouvelles musiques l’amènent à chanter de nombreux répertoires et à prendre part à des projets très variés.

Au fil de la saison 2017-2018, on a pu l’entendre notamment à la Philharmonie de Paris ave l’Orchestre de Paris pour un concert-hommage à Bernstein, à l’Opéra de Lille et de Rennes dans « Le Nain » de Zemlinsky, en tournée en Inde avec le Poème Harmonique, à la Halle aux Grains de Toulouse avec le Toulouse Wind Orchestra ainsi que sur France Musique en récital avec la pianiste Célia Oneto Bensaïd avec qui elle a obtenu le Grand Prix du Xème Concours International de Mélodie et Lied de Gordes.

Cette saison a été riche en enregistrements puisque Fiona a participé à trois projets discographiques déjà remarqués: un programme de musique baroque allemande intitulé "Larmes de Résurrection" avec l'ensemble La Tempête (label Alpha) qui a reçu le prestigieux Prix de la Critique de Disque en Allemagne, « Chamber Music » consacré à la musique de la jeune compositrice Camille Pépin (NoMadMusic) ainsi que « Beauté de ce monde », premier opus dédié à la musique de Fabien Touchard (Hortus). Créatrice et dédicataire d’oeuvres de compositeurs de sa génération, Fiona a en effet très à cœur de défendre la création musicale contemporaine. 

Durant l’été 2018, Fiona chantera dans le cadre de festivals passionnants tels que Les saisons de la Voix à Gordes, le Festival Messiaen au Pays de La Meije, les Grandes heures musicales de Cluny, le festival Sinfonia en Périgord, le festival Berlioz de la Côte St André ainsi que le festival des Pages Musicales de Lagrasse dirigé par le pianiste Adam Laloum.

Lauréate de la fondation Royaumont, elle a eu l'honneur de recevoir ces dernières années l'enseignement de Bernarda Fink, Christoph Prégardien, Véronique Gens et Christophe Rousset.